Certainement l'autobiographie la plus formidable de la décennie !

Vous la raconter serait juste fou, je vous invite dans les 350 pages de cette vie New Yorkaise , dans cette dope qu'est Manatthan, la bohème d'East Village.

C'est sur un coup de foudre sur la skyline que l'artiste qu'est CharlElie Couture tombe littéralement dingue de la Big Apple, de ses habitants où tous trouvent un équilibre grâce à la beauté moderne de la City.

Il nous raconte ses oeuvres privées et publiques depuis 1981, année à laquelle il a posé sa tiag sur JFK jusqu'à l'ouverture de sa galerie en plein blizzard hivernal.

il nous raconte tout, ou presque car il sélectionne ses ellipses où il aime se dire qu'il vit dans un autre luxe, celui de sa liberté.

Je partage !